Wikipedia Poem, No. 350

wiki350-sm

“Among things with souls, find me. / Picking thru the alphabet / or leaning out the window. … / Murderers humming under the window.” Amiri Baraka

here, the reality of madness
here, the madness of reality

wadnt to ss to sho sho shou madness
 i of madneality yo ss re readnesho shof of madnealit t t the readness
i wantyityou thesss wadnt 
re reantyityou 
tyityou the madne reality of of realityou tyi w yi 
wantyityou the realityou ty re readnt resshou showanesho sho ss
i thowant wanthe madne madnesss
i wali

     no 
i give it as reality 
and has ever 
existed and 
  safety 
is 
    to 
us 
are 
plural reality is to person us are places 
       in the mad we 
    speak 
of madness we speak of 
       a schizophrenic maybe 
each 
    human being 
about 
    a touch of 
madness 
in to 
the 
         freely 
         that about 
       a touch of 
thought 
        heading for then is not but 
shouldn't we speak 
    of realities and 
        if 
those who understand that if the 
world differently places in you 
a finding you may 
     be 
love 

but there in great mingle 
freely madness and safety than 
  other are places 
in 
my madness maybe each 
          human being understood for her 
human being understood

Wikipedia Poem, No. 68

“A man must make poems
of such things, and hope
to conjure the myth
of laughter and clapping hands;”

Kwame Dawes

grindingdown

vous
quelle
latitude elle latitude
       elle latitude elle
latitude elle latitude
         elle.   -
J'ignore sous volontiers, déesse et immortelle latitude elle latitude elle
latitude
elle latitude elle
latitude elle latitude
        elle
         latitude elle latitude elle latitude elle.
        - Tes amis  ?   - La beauté  ?   - Tes amis  ? - Je n'ai
       ni
père,
ta mère,
ta mère,
ta soeur,
         ni
    mère, ni père,
ta mère, ta
mère, ta mère, ta
          mère, ta
      mère,
      ta mère, ta mère,
       ta mère, ta
mère, ni père, ta mère, ta mère, ta mère, ta
mère,
ta mère,
ta mère, ni père,
ta mère,
ta mère, ta mère, ta soeur, ni père, ta
       mère, ta
       mère, ta mère


"Ils sont disposés proprement,
ces masques rigides"


j'avais aimé, 
  j'ai 
longtemps chers, portraits 
et foudroyante, 
   la 
        moindre de la moindre de tant de 
   nos oeuvres 
éphémères 
éphémères 
sublimes 
       et l'art 
est 
         sentiment était ma douloureuse conquête. J'avais aimé, j'ai longtemps 
         cherché l'art 
est 
   idée leurraits et foudroyante, la 
         plus magnifique, l'art absolu ! O délire ! ô folie ! ô folie ! ô folie ! ô folie ! ô 
        folie ! ô 
        folie ! ô 
       folie ! ô 
         folie ! ô folie ! ô folie ! ô folie ! 

       éphémères éphémères éphémères immortelles.

Toute point 
le 
rayonnement était ma 
     douloureuse 
conquête. J'avais aimé, 
      j'avais aimé, j'ai longtemps chers, portraits 
et tours, 
portraits et foudroyante, la 
  moindre 
de l'art absolu!
[Sources: Charles Baudelaire, Le Spleen de Paris (1869), (French edition); 
Aloysius Bertrand, Gaspard de la Nuit (1836), (French edition);
Kwame Dawes, "Bruised Totem", from Duppy Conquerer (2013)]